Organisation Motanka

Sauver la main d’Édouard 

Edouard devant la porte de sa cellule dans laquelle il a passé 7 jours à être torturé, sur les murs, des dessins faits par ses geôliers russes et séparatistes. Aujourd'hui, Edouard est encore surpris que tout cela lui soit arrivé, « Maintenant, J’ai réalisé que j’ai été au bord de mourir".
Edouard devant la porte de sa cellule dans laquelle il a passé 7 jours à être torturé, sur les murs, des dessins faits par ses geôliers russes et séparatistes. Aujourd'hui, Edouard est encore surpris que tout cela lui soit arrivé, « Maintenant, J’ai réalisé que j’ai été au bord de mourir".

Faites un don

Partagez

Édouard, 23 ans, a été torturé par les troupes russes pendant l’occupation de sa ville au printemps dernier.

Il explique, devant son sang sur le mur de la cellule où il a été enfermé et torturé, ce qu’il a vécu. Frappé à plusieurs reprises à la tête avec la crosse des fusils de ses bourreaux, sa tête a fait des allers-retours entre les coups de ses geôliers et le mur, laissant de grandes traînées de son sang sur celui-ci. Ensuite, les soldats de la DNR (république autoproclamée de Donetsk) et les soldats russes ont continué de le battre plusieurs jours durant, ils lui ont écrasé les mains au sol, ils ont menacé de l’émasculer pour finalement lui planter le couteau qui menaçait ses parties génitales dans sa cuisse. Durant 7 jours, il a subi ce traitement, les mains entravées par des câbles d’acier qui lui ont ouvert les poignets et entaillés les nerfs et tendons à cet endroit-là. Le 26 mars 2022, les forces ukrainiennes ont libérées la ville de Trostyanets des forces russe et Édouard a échappé de peu à la mort.

Aujourd’hui, ce jeune homme, manutentionnaire de métier, ne peut plus travailler, car sa main droite, gravement endommagée, ne marche plus. Elle ne s’est jamais remise des blessures infligées par ses bourreaux. Édouard est un jeune homme digne, il a donc voulu faire face seul, payer ses soins, tenter de survivre et de se soigner sans revenu. Mai aujourd’hui cela n’est plus possible. Sa main a encore une chance de pouvoir fonctionner à nouveau, mais pour cela, il doit être opéré et suivre un traitement long, qui coûte au total 52 000 hryvnias, tout compris. C’est-à-dire 1500 euros, à cela, nous ajoutons 500 euros pour permettre à Édouard de se nourrir le temps de sa convalescence, car actuellement, ce jeune homme, avec qui nous discutons chaque semaine, n’a pas de quoi manger et n’a reçu aucune aide humanitaire malgré la ville détruite où il vit et malgré sa situation, depuis le mois d’août dernier !

Donc nous ouvrons cette collecte URGENTE, pour la main d’Édouard, pour qu’il puisse se soigner et ainsi reconstruire sa vie loin des sous-sols de torture russe ! 2000 euros pour un nouveau départ, pour laisser l’enfer qu’il a connu, derrière lui.

Merci de votre aide à tous ! Donner, partager, chaque action compte, chaque action aide ! Merci de votre soutien !

Vous serez informé de la suite de cette collecte sur nos réseaux jusqu’à l’aboutissement de cette action pour Édouard.

Faites un don

Partagez

Nos autres actions